Les données positives de l'emploi dans les DOM d'après l'enquête INSEE d'avril 2015

publié le 16 mai 2015 à 08:07 par ATOUT'RH Conseil   [ mis à jour le·19 juin 2015 à 12:10 par Superadmin ARHC ]




Il ne fait pas bon d'être chômeur dans nos départements français d’Amérique (DFA).  En 2013, le taux de chômage en Guadeloupe c'est 26,1 %, en Martinique 22,8 % et en Guyane (21,3 %). On est loin des 10% déjà peu envieux de la France hexagonale, comparés à ceux de pays comme l'Allemagne, la Norvège, Le Royaume-Uni ou encore les Etats-Unis qui eux avoisinent les 5% de chômeurs voire moins ! Toutefois, essayons d'être positifs et de chercher les données encourageantes découlant de la traditionnelle enquête emploi de l'INSEE pour en tirer des leçons:

1°: AVOIR UN DIPLÔME. Si avec les années ce n'est pas suffisant (car encore faut-il avoir le bon), le diplôme reste un sésame pour devenir actif. En effet "en 2013 dans les DOM, les diplômés universitaires sont entre deux et trois fois plus souvent actifs que les personnes sans diplôme. Par ailleurs, plus le niveau de diplôme est élevé, plus le taux d’activité est important".

2° ETRE UN CHÔMEUR VRAIMENT ACTIF ET MOTIVE. "Multiplier les démarches hors pôle emploi permet d’augmenter significativement ses chances de basculer du chômage vers l’emploi. De même, garder un pied dans le monde du travail, même de façon informelle ou occasionnelle, permet d’augmenter ses chances d’accéder à l’emploi après un épisode de chômage".
L'étude souligne que "toutes les variables disponibles permettant d’évaluer la motivation des individus à retrouver un emploi se révèlent significatives. Le souhait de trouver un emploi est la variable la plus efficace pour devenir actif. De même, les individus inscrits à Pôle emploi ont plus de chances que ceux qui ne le sont pas, tout comme ceux qui sont prêts à quitter leur département afin de suivre une formation ou répondre à une offre d’emploi. Un individu présentant ces trois facteurs simultanément aurait presque deux fois plus de chances de devenir actif qu’une personne n’en présentant aucune".

3°SENIOR: PREFERER LE RECLASSEMENT AU LICENCIEMENT... A moins que vous ne souhaitiez plus travailler ou qu'il ne vous reste que très peu d'années pour une retraite à taux plein ou encore que vous ayez des compétences rares toujours activement recherchées ou/et que vous envisagiez de créer votre entreprise...car les 50 ans et plus sont "les chômeurs qui ont le plus de risques de basculer vers l’inactivité [consentie ou non] après avoir été au chômage".

En savoir plus sur cette enquête

Chômeurs en grande difficulté, pensez aux structures d'insertion par l'activité économique
Comments